Chaque vendredi, les élèves désertent leurs salles de classe pour aller manifester dans les rues du monde entier au son des chants et des cris d’une nouvelle génération de militant.e.s pour le climat.  Ce qui a commencé par la grève d’une seule personne, Greta Thunberg, est devenu un mouvement de millions de personnes qui sacrifient leurs vendredis #FridaysForFuture, dans plus de 160 pays et dans au moins 2 000 établissements.

La voix de ces jeunes s’est propagée dans les hauts-lieux du pouvoir avec une autorité morale et une ténacité telles qu’elles ont ouvert les yeux dans les tous les coins de la planète sur la gravité réelle de l’urgence climatique à laquelle nous faisons face.

Dans un puissant appel à l’action publié dans The Guardian, les organisateurs.rices des grèves scolaires appellent les personnes de tout âge à les rejoindre lors des prochaines grandes grèves pour le climat prévues en septembre.

Si les jeunes grévistes vous ont inspiré.e, mais que vous ne savez pas comment agir en tant qu’allié.e, découvrez ces 3  moyens efficaces de montrer votre soutien : 

1. Participez aux grèves et aux actions

Les élèves en grève lancent un appel général : les jeunes, leurs parents, les travailleurs et travailleuses, les retraité.e.s et toutes les personnes concernées sont convié·e·s à participer à des grèves de grande envergure pour le climat et à une semaine d’actions à partir du 20 septembre.

Face à l’urgence climatique, des citoyen·ne·s du monde entier vont utiliser la force de leur engagement collectif pour mettre fin au statu quo. Les jeunes espèrent que ce moment montrera qu’ils bénéficient du soutien de millions d’êtres humains qui redoutent de plus en plus l’urgence climatique, bien qu’étant restés en dehors de l’action jusqu’ici.

Rejoignez les jeunes dans la rue pour exiger la fin de l’ère des combustibles fossiles et une action d’urgence pour éviter l’effondrement climatique. Le 20 septembre, nous allons lancer une semaine de grèves, d’actions et d’événements pour le climat aux quatre coins du globe.

Engagez-vous auprès des jeunes grévistes

2. Faites passer le mot

C’est aussi simple que ça. Informez tout le monde, les enfants comme les adultes, des grèves pour le climat, de ce qui a déjà été accompli, et de notre rôle de soutien envers les jeunes.  Expliquez-leur pourquoi vous voulez voir une action urgente pour le climat. Parlez-leur du message de Greta sur l’urgence climatique, ou, mieux encore, montrez-leur l’un de ses puissants discours.

Distribuez cette carte des grèves scolaires à venir d’ici le mois de septembre. 

Des élèves à Bangalore, en Inde, pour la #climatestrike devant leur mairie, le 24 mai

Si vous participez à une prochaine grève d’élèves en tant qu’allié.e, assurez-vous de laisser les jeunes manifestant.e.s s’exprimer avec leurs propres mots lorsque vous transmettez des contenus. Par exemple, vous pouvez demander aux jeunes de résumer en une phrase pourquoi ils font grève (demandez-leur l’autorisation de publier leur réponse sur les réseaux sociaux). Essayez de donner un plus large écho au message des jeunes qui sont sous-représenté.e.s dans les médias. Décrivez l’atmosphère, prenez les pancartes les plus drôles en photo, filmez les meilleurs chants et surtout amusez-vous ! Et n’oubliez pas d’ajouter les hashtags #climatestrike et #fridaysforfuture !

Si vous êtes parent ou tuteur.ice, autorisez explicitement les enfants sous votre responsabilité à faire la grève s’ils le veulent. Faites la même chose si vous êtes employeur.  Montrez l’exemple.

Ne sous-estimez pas votre capacité à inspirer vos ami.e.s en parlant d’une cause avec passion. 

Mais rappelez-vous : votre rôle est d’écouter et d’amplifier l’appel à l’action des jeunes, pas de prendre la relève. Assurez-vous d’entendre les préoccupations, les espoirs et les convictions des jeunes autour de vous. Prenez-les au sérieux. Soyez leur allié.e dans les conversations que vous avez avec d’autres adultes : montrez votre soutien explicitement, aidez-les à diffuser le message des élèves en grève dans des espaces qui ne leur sont pas accessibles.

Relayez cette vidéo sur Facebook et Twitter pour faire connaître la grève pour le climat et la semaine d’actions à venir auprès de vos ami.e.s et de votre famille.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Mobilisez votre quartier ou votre ville

Mobilisez votre propre réseau (oui, vous en avez un !) en soutien aux grèves des enfants pour le climat. Pensez aux organismes, aux clubs ou aux lieux de cultes auxquels vous appartenez. Peut-être que vous faites partie d’un groupe de parents ou d’un club de lecture ? Parlez des grèves pour le climat à votre prochaine réunion ; relayez un communiqué public de soutien sur les réseaux sociaux. Mobilisez les autres autour d’actions et d’événements de solidarité aux côtés des enfants.

Allez plus loin : peut-être que vous ou vos ami.e.s connaissez un.e journaliste qui travaille pour une radio ou la presse locale ? Demandez-lui de couvrir les grèves pour le climat. Peut-être que vous êtes en bons termes avec un.e politicien.ne local.e ou quelqu’un de votre mairie ? Contactez cette personne et demandez-lui d’amplifier les grèves pour le climat, ou encore de ne pas décourager les mobilisations ni de sanctionner les élèves en grève !

Si vous faites déjà partie d’un groupe militant pour le climat, cherchez des moyens de participer ou d’aider à organiser les actions du 20 septembre pour maintenir cette dynamique. Reliez explicitement votre action aux grèves des enfants (« Nous passons à l’action pour répondre à l’appel des élèves en grève »).

Découvrez notre nouvelle super ressource :  Le Guide de résistance climatique (et distribuez des exemplaires aux jeunes activistes)

Des élèves à Odessa, en Ukraine, participent pour la première fois aux Fridays For Future (les vendredis pour l’avenir) pendant la #climatestrike, le 24 mai

Pensez à long terme : parlez avec vos enfants ou d’autres adultes de ce qui pourrait être fait pour maintenir l’élan au maximum d’ici le 20 septembre. Quels sont les besoins concrets ? Créez un groupe WhatsApp, organisez des rencontres informelles ou une projection de film pour rester en contact régulièrement.

Si vous êtes déjà organisateur·rice d’événements pour le  climat, invitez de jeunes grévistes à prendre la parole dans vos prochaines réunions et manifestations.  Pourquoi ne pas leur proposer d’écrire eux-mêmes un e-mail pour votre liste de diffusion ? Assurez-vous de localiser les groupes de jeunes grévistes et autres groupes de défense du climat qui auraient pu émerger près de chez vous et de communiquer avec eux, afin d’organiser ensemble les événements de septembre.  Pour ça, l’un des meilleurs moyens est d’utiliser la plateforme #FridaysForFuture et de faire des recherches sur les réseaux sociaux.