COMMENT ORGANISER UNE GRÈVE POUR LE CLIMAT

MOBILISEZ VOS COLLÈGUES DE TRAVAIL

1re étape : passez à l’action

Lancez une discussion à l’heure du déjeuner, ou utilisez une newsletter, un tableau d’affichage ou une liste de diffusion pour informer vos collègues sur la #GrèveMondialepourleClimat

Amorcez la conversation en faisant le lien entre la crise climatique et votre secteur d’activité. Proposez quelques moyens de rejoindre la grève et décidez ensemble de ce que vous souhaitez faire.

Si vous parlez avec passion de cet événement, vous n’aurez aucun mal à inspirer vos amis et vos collègues. Vous pourriez également inviter un·e jeune gréviste local·e à venir échanger avec vos collègues et organiser un événement avec vous (contact via #FridaysForFuture).

Certains employeurs exigent une information préalable.  

2e étape : présentez une proposition ou une résolution à votre employeur

Une fois que vous avez établi un plan d’action et suscité l’intérêt, faites une proposition à votre employeur, en expliquant pourquoi votre entreprise devrait se joindre à la #GrèvepourleClimat. Négociez une organisation qui convient à tout le monde et n’oubliez pas que l’objectif de fr.globalclimatestrike.net est d’encourager l’action et de bouleverser le statu quo, partout dans le monde, et d’obliger les politiques à répondre en urgence à la crise climatique.

3e étape : médiatisez le soutien de votre employeur

Lorsque votre employeur aura accepté de soutenir la participation des salarié·e·s, demandez-lui de communiquer largement à ce sujet, dans les newsletters destinées au personnel, par e-mail, sur le site Internet de l’entreprise et les réseaux sociaux.

Collez des affiches et distribuez des flyers partout et invitez à vos collègues à faire de même dans leurs réseaux.

Publiez des selfies ou des photos de groupes sur les réseaux sociaux en utilisant le hashtag #GrèvepourleClimat, afin d’informer les élèves grévistes que votre entreprise se joint au mouvement, et d’inciter d’autres employeurs à faire de même.

 

View this post on Instagram

 

Unions meeting about how they can support the September 20 Climate Strike #schoolstrike4climate #climatestrike

A post shared by Ambrose Hayes (@ambrose2005hayes) on

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Idées de grèves climatiques pour les salariés

Les droits des travailleurs et la législation du travail varient énormément d’un pays à l’autre, et tout le monde ne bénéficie pas du droit de grève ou du droit syndical sans risque de sanctions légales. Dans notre monde extrêmement injuste, certaines personnes ne peuvent pas se permettre de cesser le travail une seule journée et se feraient licencier si elles essayaient.

Certains métiers ne sont pas compatibles avec la grève : il va de soi que les médecins urgentistes doivent continuer à sauver des vies. Mais de nombreux travailleurs vont se mobiliser et cela inclura des décisions des syndicats et de leurs membres d’appeler à la grève.

Si vous devez travailler entre le 20 et le 27 septembre, voici quelques idées pour participer ou soutenir les grèves pour le climat d’une autre façon:

Organisez une action sur votre lieu de travail

Si vous et un nombre suffisant de vos collègues êtes motivé·e·s, vous pouvez décider d’arrêter le travail à une heure précise pour vous rassembler à l’extérieur ou rejoindre un événement plus important dans votre région en lien avec la grève pour le climat. Prenez et partagez des photos, et faites preuve de créativité quant à la manière dont vous pouvez représenter visuellement votre action.

 

Organisez une journée de formation

Pourquoi ne pas proposer à votre employeur d’organiser ensemble une journée de formation sur la crise climatique et ses conséquences pour votre secteur d’activité, et la faire coïncider avec les grèves prévues en septembre ? Participer à une #GrèvepourleClimat locale pourrait constituer une partie importante de la formation pour l’ensemble des participant·e·s ! De nombreux employeurs exigent une information préalable des actions sur le lieu de travail.

Demandez à votre employeur ou votre responsable s’il soutient ses enfants ou petits-enfants et envisagerait de se joindre au personnel pour l’une des actions présentées ici ou toute autre idée d’action envisagée avec vos collègues de travail.

 

Organisez une action sur votre lieu de travail

Cela pourrait prendre la forme d’un événement bref en solidarité avec les grévistes pour le climat : par exemple, publier sur les réseaux sociaux des selfies de vous et vos collègues en train de tenir des pancartes, en expliquant ce que vous êtes en train de faire et l’importance de la sensibilisation.

Vous pourriez aussi encourager tout le monde à porter un badge ou un brassard en signe de solidarité. Ou encore « tirer la sonnette d’alarme », en faisant beaucoup de bruit tous ensemble ou bien en organisant une veillée silencieuse. Faites preuve de créativité pour établir des liens entre votre travail et la crise climatique et contactez d’autres organisateurs de #GrèvepourleClimat dans des professions similaires à la vôtre partout dans le monde en utilisant le hashtag consacré.

 

Posez des jours de congé

Vous pouvez demander des jours de congé à l’avance et encourager vos collègues à faire de même. Informez votre employeur de la raison de votre absence afin de le sensibiliser à la gravité de la crise climatique et au sacrifice que vous et d’autres êtes prêt·e·s à faire pour y répondre.

 

Prenez une pause déjeuner plus longue.

Si vous ne pouvez pas prendre de congés, pourquoi ne pas profiter de votre pause déjeuner pour rejoindre la #GrèvepourleClimat avec d’autres collègues ? Nombre d’événements prévus entre le 20 et le 27 septembre dans le cadre de la #GrèvepourleClimat auront lieu à l’heure du déjeuner. Vous pourrez peut-être commencer votre journée de travail plus tôt ou la terminer plus tard pour compenser.

Certains employeurs exigent une déclaration préalable.

Encouragez votre employeur à adopter une résolution

Certains employeurs ont déjà annoncé qu’ils ne sanctionneront pas les salarié·e·s qui prendront une journée de congé pour participer à une #GrèvepourleClimat. Vous et vos collègues pourriez proposer à votre employeur de faire de même et l’inciter à rendre cette information publique afin de mettre en avant son leadership sur le sujet. Voici un exemple de décision adoptée par l’université de Technologie de Sydney en Australie.

 

Nous vous encourageons à vous mobiliser ou à rejoindre une Grève pour le Climat #ClimateStrike. Si vous avez des doutes sur les conséquences juridiques ou que vous vous inquiétez pour une autre raison, consultez un syndicat.

MOBILISEZ VOTRE VILLE

 

Soutenez efficacement les jeunes élèves grévistes.

Avant d’organiser une #GrèvepourleClimat, assurez-vous de contacter les groupes de jeunes grévistes et autres groupes de défense du climat qui ont pu émerger près de chez vous, afin d’organiser ensemble les événements de septembre. Suivez l’exemple des jeunes qui ont lancé cette mobilisation.

Vous pouvez entrer en contact avec les élèves grévistes via la plateforme #FridaysForFuture, en discutant avec des jeunes de votre entourage ou en effectuant des recherches sur les réseaux sociaux.

Si vous êtes déjà organisateur·rice d’événements pour le climat, invitez de jeunes grévistes à prendre la parole dans vos prochaines réunions et manifestations. Pourquoi ne pas les inviter à envoyer eux·elles-mêmes un e-mail à votre groupe ?

Si tout cela est nouveau pour vous, commencez par demander aux jeunes grévistes de quelle aide ils et elles ont besoin. Discutez avec les jeunes que vous connaissez et d’autres adultes de la façon de créer une dynamique d’ici le mois de septembre.

Quels sont les besoins concrets ? Pouvez-vous mettre à disposition des lieux de réunion ? Pouvez-vous les aider à obtenir une autorisation pour l’événement ? Des fournitures ? De la publicité gratuite ?

1re étape : constituez une équipe organisatrice

Vous ne pourrez pas y arriver seul·e. Formez une équipe de base composée de personnes ayant les relations, les compétences et la passion nécessaires à l’organisation d’un événement d’ampleur qui donnera du pouvoir à l’ensemble de vos concitoyen·ne·s.

Veillez à ce que la structure de cette équipe et les rôles de chacun·e soient clairement définis pour travailler efficacement et éviter des conflits potentiels à l’avenir.

En plus d’y associer les jeunes grévistes, il est recommandé de convier d’autres partenaires. Pour que cette journée soit aussi réussie que possible, il sera essentiel que de nombreux groupes divers travaillent ensemble.

Avec quels groupes locaux pouvez-vous travailler sur ce sujet ? Lieux de culte, équipes sportives, syndicats, université, collectifs artistiques, entreprises ?

Comment allez-vous travailler ensemble et communiquer ? À quelle fréquence allez-vous vous réunir ?

Créez un groupe WhatsApp ou une liste de diffusion, organisez des rencontres régulières et réfléchissez aux personnes en mesure de prendre la main sur différents sujets.

Ressources :

Guide de résistance climatique

Structure des groupes organisateurs

Délégation

2e étape : invitez la population à se joindre à vous.

Une fois que vous avez organisé votre événement et défini une heure et un lieu, il est temps d’ enregistrer votre Grève pour le Climat et de commencer à recruter des participants.

Soyez ambitieux. Fixez-vous un objectif de recrutement en nombre de personnes. Ciblez trois groupes locaux que vous pourrez embarquer dans l’aventure pour vous aider à toucher un plus grand nombre de personnes : dirigeant·e·s de cultes, élu·e·s, entreprises, médias ?

N’oubliez pas de demander à tous les nouveaux inscrits de vous aider à trouver encore plus de monde et de fournir toutes les ressources nécessaires à vos bénévoles.

Voici quelques exemples de tactiques de recrutement :

  • Contacter régulièrement vos soutiens par e-mail !
  • Distribuer ou coller des flyers, des affiches et des autocollants dans toute la ville
  • Organiser des événements favorisant le recrutement (projection d’un film, débat…)
  • Faire du porte-à-porte
  • Relayer l’événement dans la presse et les radios locales
  • Partager le lien de l’événement sur les réseaux sociaux
  • Écrire des articles pour les journaux locaux
  • Inscrire votre événement dans les agendas, newsletters et bulletins d’information de votre ville.

Voici encore d’autres moyens de faire parler de votre événement.

3e étape : soyez OR-GA-NI-SÉ·E·S !

Faites une liste de toutes les choses à faire pour assurer le succès de votre grève pour le climat. Transmettez-la à toutes les personnes concernées, invitez des bénévoles et déléguez des tâches à ces bénévoles et aux groupes de travail.

Les tâches incluent notamment :

  • Coordination de groupe : réunions, soutien aux bénévoles
  • Partenariats et création de coalitions : sensibilisation et communication
  • Matériel : flyers, affiches, banderoles, feuilles d’inscription
  • Planification des événements : logistique, autorisations, programme
  • Communication : inscription par e-mail, réseaux sociaux
  • Médias : communiqués de presse, interviews, porte-parole
  • Multimédia : photos, vidéos
  • Suivi : événements, e-mails

Il ne vous restera plus qu’à faire en sorte que les gens se rendent à votre #GrèvepourleClimat.

Le Jour J, n’oubliez pas de distribuer des fiches d’inscription et des flyers relatifs à tout événement de suivi organisé par vous ou vos partenaires.

La #GrèvepourleClimat va insuffler une nouvelle énergie et une nouvelle dynamique de sensibilisation aux actions pour le climat autour de vous. C’est une occasion formidable d’attirer de nouvelles personnes organisatrices ou bénévoles dans les campagnes et les groupes locaux existants afin de maintenir la pression après le mois de septembre.

Idées de grève pour le climat pour les communautés.

 

Marches

S’il existe un mouvement climatique actif près de chez vous, pourquoi ne pas organiser une grande marche dans le centre-ville ou vers un bâtiment officiel ? Si un nombre suffisant de personnes y participent, les marches sont un moyen puissant de faire passer votre message dans la rue (et dans les médias). Ces manifestations sont bruyantes, elles perturbent le quotidien et obligent les gens à réfléchir à vos principaux messages et revendications.

Voyez les choses en grand en ce qui concerne les banderoles, les pancartes et les éléments visuellement attractifs afin de faire passer clairement votre message.

Rassemblements

Tout comme les marches, les rassemblements contribuent grandement à mettre votre message en avant dans la sphère publique. Ils sont bruyants, ils prennent de la place et ils perturbent la routine habituelle, surtout si vous êtes dans un lieu animé. Vous n’aurez pas besoin d’autant de monde que pour une marche mais vous pouvez tout de même avoir un impact important.

Les rassemblements sont une excellente manière de motiver les foules : tout le monde aime crier et applaudir ! Informez le public des différentes nuances sur le sujet, et donnez la parole aux jeunes grévistes pour le climat et aux autres groupes partenaires afin qu’ils puissent faire passer leur message. Rassemblements et marches : ensemble c’est mieux !

 

« Photo de solidarité »

Si vous habitez dans une petite ville ou si votre groupe est restreint, vous pouvez choisir de faire une « photo de solidarité » pour témoigner votre soutien à la #GrèvepourleClimat.

Choisissez un lieu emblématique de votre ville, votre lieu de travail ou votre quartier (par exemple une mairie, un pont célèbre, une vue connue de votre ville).

Ce type d’action est relativement facile et rapide à organiser. Elle peut prendre la forme d’un déploiement de banderole, d’un simple rassemblement, ou de tout type d’action pacifique qui tire profit du lieu que vous avez choisi pour témoigner de votre solidarité avec les millions de personnes dans les rues ce jour-là. Faites passer votre message à l’aide de banderoles, de pancartes, d’accessoires ou d’autres éléments visuels créatifs !