Mon pays, le Népal, se situe dans une région du monde où se trouve le « troisième pôle terrestre », qui est composé des immenses glaciers de l’Himalaya et de l’Hindou Kouch.

This is the climate crisis you haven’t heard of

2 billion people will be affected downstream as one-third of the ice in the Himalayas and Hindu Kush mountains will melt due to rising temperatures by the end of the century.Being in the midst of a critical decade means more reason for us to do what we can to save the Third Pole from the worst impacts. Stop fossil fuel expansion everywhere and build a fossil-free world together >> https://gofossilfree.org/

Posted by 350.org on Monday, March 25, 2019

De nombreuses agences népalaises et internationales ont déjà souligné les effets dévastateurs de la crise climatique sur nos glaciers et nos systèmes hydriques. En raison de la topographie et de notre position unique dans le monde, deux milliards de personnes qui vivent en aval de ces massifs montagneux pourraient être affectées par le réchauffement climatique et devoir, dans certains cas, s’installer ailleurs. Pourtant, le Népal vient de signer cette année un accord avec la Chine pour commencer des opérations d’exploration pétrolière et gazière.

Au bout du compte, les profits de la poignée de compagnies pétrolières concernées sont incomparables aux préjudices auxquels le Népal sera exposé, car leurs opérations d’exploration vont nuire à l’écosystème, aux nappes phréatiques et aux sols de la région et rendre le pays plus vulnérable aux tremblements de terre.

Portrait de Sagarika : AC Dimatatac

 

C’est pour cette raison que je me suis engagée à mener un nouveau combat contre la fracturation hydraulique. Il est urgent de participer à la grève et de faire entendre nos voix, avec le soutien de nos ami∙e∙s partout dans le monde, avant qu’il ne soit trop tard. Nous devons encourager un développement respectueux du climat et empêcher le gouvernement de mener des opérations de forage pétrolier et gazier. Le Népal est un pays riche en sources d’énergies propres et renouvelables, qui doivent être soutenues en priorité.

Du 20 au 27 septembre, nous serons des centaines à nous faire entendre dans les villes de Katmandou, Pokhara, Butwal, Humla et Lantang où il y aura des flash dances, une chaîne humaine, et de la musique traditionnelle.

Que vous soyez au Népal ou ailleurs dans le monde, rejoignez la Grève Mondiale pour le Climat avec vos ami∙e∙s, votre famille, vos collègues ou vos camarades de classe, pour notre pays, pour l’environnement et la santé de nos enfants, et pour les futures générations.


Sagarika Bhatta est la coordinatrice de Power Shift Nepal (PSN), qui fait partie de Global Power Shift (GPS), un mouvement citoyen qui plaide en faveur du désinvestissement des combustibles fossiles et soutient l’essor d’une énergie plus propre à l’échelle mondiale.

Photo : AC Dimatatac